Comment contracter un crédit auto quand on est auto-entrepreneur ?

L’entrepreneuriat fait des émules et on découvre un marché qui ne cesse de s’agrandir avec des projets toujours plus innovants. Comme la majorité des contribuables, les personnes avec le statut d’auto-entrepreneur ont, à un moment ou à un autre, besoin d’un prêt de la banque. Il peut s’agir d’un crédit auto pour acheter une nouvelle voiture personnelle ou pour les besoins de leur société. Même s’il est constaté une certaine difficulté des auto-entrepreneurs à accéder au crédit, il n’en demeure pas moins que c’est une démarche qui peut aboutir.

Le crédit auto, un service à la portée des auto-entrepreneurs

Le secteur de l’entrepreneuriat est en constante mutation, avec des mouvements de par et d’autres. Ce dynamisme se traduit par une croissance économique encourageante. Pour se développer, les entreprises ont besoin de fonds pour réaliser certains de leurs projets. Un crédit auto par exemple pourrait leur permettre d’acquérir un nouveau véhicule et gagner en mobilité. On note cependant une tendance des organismes de prêt à se montrer difficiles au moment d’accorder un prêt à ces entreprises. En dépit de cette réticence, les auto-entrepreneurs peuvent espérer obtenir gain de cause. Mais à l’image de tout emprunteur, il leur faut montrer patte blanche. En clair, certaines conditions doivent être réunies pour convaincre la banque. Consultez le site magazine-assurance.fr pour en savoir plus sur les dispositifs de prêt et les conditions qui y sont liées.

Comment contracter un crédit auto quand on est auto-entrepreneur ?

Démontrer sa solidité financière, une étape incontournable

Pour accéder à votre crédit voiture, vous devrez rassurer la banque quant à votre capacité financière. Pour cela, le profil que vous présentez doit être convaincant et l’ancienneté est l’un des arguments clés qui peuvent être décisifs. Votre entreprise doit avoir au moins 2 ans d’ancienneté, ou 3 ans de préférence. Cette donnée est essentielle et prouve dans une certaine mesure, la pérennité de vos activités. Les profils des auto-entrepreneurs étant considérés comme risqués, on comprend mieux la portée d’une telle condition en matière de crédit auto. Passer le cap de la troisième année pour une entreprise est souvent le signe de revenus réguliers et stables.

Les taux de prêt auto pouvant varier d’une banque à une autre, il est important de garder ce détail à l’esprit pendant les négociations. Autre détail non moins important, le bilan financier de vos activités, sur 2 ans minimum. À ce niveau, il est crucial que vos comptes soient au vert afin de prouver votre capacité à générer et à maintenir des niveaux de revenus satisfaisants. Produire un bilan financier positif est un signal favorable qui prouve à suffisance, votre aptitude à faire des profits.

L’apport personnel, une condition quasi incontournable

Pour négocier les meilleurs taux pour le prêt de voiture, il est important de donner satisfaction à certains niveaux. C’est là que l’apport personnel s’avère nécessaire, puisqu’il prouve que vous êtes capable de mettre de l’argent de côté pour rembourser votre crédit auto. Quant à la proportion exigée par la banque, il faut compter au minimum 10 % du prix d’acquisition de la voiture que vous envisagez acheter. Sachez que l’apport prédispose mieux la banque à votre égard pour vous proposer des taux crédit auto intéressants.

Contracter une assurance emprunteur

La banque a besoin d’être rassurée sur votre capacité à rembourser, même en cas de sinistre. Le statut d’auto entrepreneur vous autorise à souscrire à une assurance emprunteur. C’est par ailleurs une procédure fortement conseillée et qui est décisive dans l’optique d’un prêt.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous pouvez recourir à un co-emprunteur. De préférence, ce doit être un salarié avec un contrat à durée indéterminée (CDI). De cette façon, vous réduisez le risque lié à votre profil avec la possibilité d’accélérer le processus pour l’accès au crédit auto.

Leave a Reply