Avocats : les phrases les plus drôles entendues dans un tribunal

Si de nombreux films et séries nous permettent d’avoir une idée de ce qui se passe dans un tribunal français ou américain, il ne s’agit généralement que de programmes de divertissement. Néanmoins, la réalité dépasse parfois la fiction, et les échanges qui peuvent avoir lieu entre un client et un avocat sont parfois surréalistes.

Avocats : les phrases les plus drôles entendues dans un tribunal

Les dialogues qui suivent proviennent d’un livre intitulé Désordre dans les Cours d’Amérique et correspondent à des échanges qui ont vraiment eu lieu, mot pour mot dans des Cours de justice américaines :

Avocat : Cette myasthénie gravis,  affecte-t-elle votre mémoire d’aucune façon?
Témoin : Oui.
Avocat : Et, de quelle façon affecte-t-elle votre mémoire ?
Témoin : J’oublie.
Avocat : Vous oubliez ? Pouvez-vous nous donner un exemple de ce que vous avez oublié ?


Avocat : Docteur, n’est-il pas vrai que lorsqu’une personne décède en dormant, elle ne le sait pas avant le lendemain matin ?
Témoin : Avez-vous vraiment passé vos examens à la barre ?


Avocat : Le plus jeune garçon, celui de 20 ans, quel âge a-t-il ?
Témoin : Vingt, comme votre quotient intellectuel.


Avocat : Étiez-vous présent lorsque votre photo a été prise ?
Témoin : Voulez-vous rire de moi?


Avocat : Donc, la date de conception (du bébé) est le 8 août ?
Témoin : Oui.
Avocat : Et que faisiez-vous à ce moment-là ?
Témoin : Je baisais.


Avocat : Elle avait trois enfants, c’est exact ?
Témoin : Oui.
Avocat : Combien étaient des garçons ?
Témoin : Aucun.
Avocat : Y avait-il des filles ?
Témoin : Monsieur le Juge, je pense que j’ai besoin d’un autre avocat. Est-ce que je peux avoir un autre avocat ?


Avocat : Comment votre premier mariage s’est-il terminé ?
Témoin : Par le décès.
Avocat : Et, par le décès de qui s’est-il terminé ?
Témoin : Devinez.


Avocat : Pouvez-vous décrire l’individu ?
Témoin : De grandeur moyenne, avec une barbe.
Avocat : Était-ce un homme ou une femme ?
Témoin : À moins que le cirque était en ville, je vais dire un homme.


Avocat : Docteur, combien de vos autopsies avez-vous faites sur des personnes mortes ?
Témoin : Toutes.  Les vivants se débattent trop.


Avocat : TOUTES vos réponses DOIVENT être orales, OK ? À quelle école êtes-vous allé ?
Témoin : Oral.


Avocat : Vous souvenez-vous de l’heure où vous avez examiné le corps ?
Témoin : L’autopsie a débuté vers 20 h 30.
Avocat : Et M. Denton était mort à cette heure ?
Témoin : En tout cas, il l’était quand j’ai fini.


Avocat : Êtes-vous qualifié pour un prélèvement d’urine ?
Témoin : Êtes-vous qualifié pour poser cette question ?

Et le meilleur pour la fin

Avocat : Docteur, avant de procéder à l’autopsie, avez-vous vérifié le pouls ?
Témoin : Non.
Avocat : Avez-vous vérifié la pression sanguine ?
Témoin : Non.
Avocat : Avez-vous vérifié la respiration ?
Témoin : Non.
Avocat : Alors, il est possible que le patient était vivant lorsque vous avez commencé l’autopsie ?
Témoin : Non.
Avocat : Comment pouvez-vous en être si sûr, Docteur ?
Témoin : Parce que son cerveau était dans un bocal sur mon bureau.
Avocat : Je vois.  Mais, est-ce que le patient ne pouvait pas être quand même encore en vie ?
Témoin : Oui, c’est possible qu’il soit en vie et fasse le métier d’avocat.