Quelques conseils pour monter une entreprise en Espagne

En quête du marché espagnol, ou bien alors décidé à conquérir le marché européen à partir de l’Espagne ?
Voici quelques conseils pour monter une entreprise en Espagne sans faire d’erreurs qui pourraient mettre en péril votre nouvelle activité.

Quelles différences entre une société en France et en Espagne ?

Tout d’abord, vous serez surpris de savoir que l’Espagne est demandeuse de nouvelles entreprises européennes sur son territoire, dans un objectif de redynamisation de son économie.
Que vous ayez envie de créer une entreprise ou de racheter une enseigne, de nombreuses aides et avantages fiscaux existent en Espagne. Les impôts sur votre société seront de l’ordre de 15% et vous bénéficierez de remboursements de sécurité sociale à 100%.

De plus, les charges sociales et patronales sont beaucoup plus légères en Espagne qu’en France, ce qui permet aux dirigeants espagnols de réaliser plus de bénéfices et d’embaucher plus facilement, d’autant qu’en Espagne, le SMIC est deux fois moins élevé qu’en France.

Enfin, avec un taux de chômage élevé en Espagne, le recrutement de main d’œuvre qualifiée et bon marché sera d’autant facilité.

Quelles sont les formalités à accomplir ?

Plusieurs étapes sont nécessaires afin de créer son entreprise en Espagne. Vous devez tout d’abord obtenir un numéro d’identification pour étranger (NIE), indispensable pour continuer le reste de vos démarches comme l’obtention d’un numéro de sécurité sociale, votre inscription au Registre Central du Commerce pour le statut de votre entreprise ou bien pour l’acquisition d’un numéro de TVA intracommunautaire pour les facturations en Europe.

Vous pourrez choisir entre un statut de SARL, Société Anonyme ou de travailleur indépendant. Ensuite, un compte bancaire en Espagne avec un premier dépôt de fonds sera nécessaire, de la même façon qu’il vous faudra faire appel à un notaire espagnol qui vous nommera dirigeant. Ces formalités prennent généralement de 3 à 12 semaines, vous devez donc les anticiper si vous avez une date en tête précise de début d’activité.

Les erreurs à éviter quand vous montez une société en Espagne

Une des premières erreurs à éviter est de se lancer dans cette aventure sans véritables fonds. En effet, au contraire de la France où une entreprise peut être créée avec seulement un euro, la création d’entreprise en Espagne nécessite des fonds plus importants. Afin de réussir votre implantation, vous devez être suffisamment bien entourés par des experts avocats et cabinets spécialisés, car l’administration espagnole peut se réveler parfois aussi complexe que l’administration française.

Enfin pour démarrer dans de bonnes conditions, nous ne saurons que trop vous conseiller d’opter pour l’un des très nombreux coworking qui ont ouvert en Espagne, ce qui vous permettra à la fois de faire des économies sur les locaux et de rencontrer des entrepreneurs qui démarrent comme vous et avec lesquels vous pourrez vous entraider.