Formation des avocats : Quels sont les cursus ?

Pour devenir avocat, la première étape est de passer par une formation universitaire, avant d’intégrer une école de droit et de choisir une spécialisation.

Commencer par l’université

Un avocat est une personne chargée de défendre une personne, physique ou morale, et ses droits. Pour exercer cette profession rigoureuse et exigeante, il faut au minimum 5 années d’études. Les quatre premières années comprennent une licence en droit durant trois ans et une année de Master 1.

Formation des avocats : Quels sont les cursus ?

Cette partie de la formation se fait généralement dans la faculté de droit d’une université ou dans une école de droit ( liste complète des écoles de droit sur Diplomeo). Des classements de ces formations existent mais en général, elles donnent toutes de solides bases en droit du travail, droit public, droit des affaires, fiscalité, etc. Il est également possible de s’orienter vers une licence d’un autre domaine, avec une mention droit.

À noter qu’il est possible d’intégrer une formation universitaire sans le bac. Il faut alors passer une capacité en droit. Ce diplôme se prépare en deux années, dans certaines universités.

Entrer en école de droit et se spécialiser

Accessible après le Master 1 à l’université, le Master 2 est une année pour se spécialiser. Il existe de nombreux masters ou masters professionnels dans le domaine du droit, tournés vers le droit fiscal, le droit privé des contrats, le droit de la santé, le droit pénal, le droit européen, etc.

Ces formations spécialisantes sont dispensées dans les Centres Régionaux de Formation à la Profession d’Avocat (CRFPA) et écoles d’avocats (EDA). Ces centres de formation sont accessibles sur examen d’entrée et après inscription dans un IEJ (Institut d’Études Judiciaires). Pour intégrer ces centres, difficiles d’accès, il faut parfois passer par une classe préparatoire privée ou par la formation d’un an proposée par l’IEJ. Il est impossible de se présenter plus de trois fois à l’examen.

Une fois le CRFPA intégré, l’étudiant devient élève-avocat et suit six mois de cours, six mois de stage dans un cabinet d’avocats et six mois de projet pédagogique individuel : soit un stage, soit une formation en Master 2 en université ou en école de droit.

À la fin de cette formation, l’étudiant valide, par un examen, un Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat (CAPA) et va prêter serment auprès d’un barreau (ensemble des avocats plaidant auprès d’un tribunal de grande instance). En moyenne, les avocats entrent dans la vie active à 29, 3 ans. Ils sont près de 3 000 à prêter serment chaque année.

Utiliser une autre alternative pour devenir avocat

A l’heure où la France et les pays francophones se rapprochent de plus en plus du système judiciaire que l’on peut retrouver dans d’autres pays (et notamment aux Etats-Unis), on a pu constater selon les dernières statistiques que de plus en plus de jeunes souhaitent aujourd’hui s’orienter vers des études d’avocat. Il est vrai que c’est un métier qui est réputé pour être très bien payé et c’est pour cette raison d’ailleurs que certains souhaitent s’orienter vers cette voie, mais ce n’est pas la seule raison et heureusement.

Il se trouve en effet que dans la dernière décennie que nous avons eu l’occasion de vivre, les injustices ont été particulièrement nombreuses, ce qui ne plaît pas du tout à la nouvelle génération qui ne souhaite pas vivre à nouveau dans ces conditions. En choisissant de devenir avocat, certains disent qu’il s’agit d’une belle opportunité pour changer le monde et ainsi prendre en compte toutes les opportunités à défendre pour que justice soit rendue.

De ce fait, certains n’hésitent pas à faire tout ce qu’ils peuvent pour devenir avocat, même si cela peut leur prendre beaucoup de temps et d’années d’études. Il se trouve en effet qu’en plus de devoir faire plusieurs années d’études, les avocats peuvent également accéder à ce statut avec leur expérience. Pour certains français qui souhaitent apprendre sur le terrain, c’est une occasion en or ! Ils vont pouvoir en effet pouvoir se former sur le terrain, bien qu’ils auront toutefois besoin d’avoir passé un premier examen sur toutes les règles professionnelles set sur la déontologie.

Il se trouve également que pour devenir avocat, il est impératif d’avoir un casier judiciaire vierge, ce qui n’est pas toujours le cas malheureusement de toutes celles et ceux qui souhaiteraient exercer ce métier à l’avenir. Il faut dire que le métier d’avocat a de quoi donner envie de mener à bien des batailles judiciaires très importantes, mais pour pouvoir être impartial et être pris au sérieux par tout le monde, mieux vaut montrer patte blanche dans le milieu !

Que faire pour devenir avocat sans baccalauréat ?

Dans le cas où vous souhaiteriez devenir avocat mais que vous n’avez par le passé pas eu l’occasion de passer votre bac, et bien cela est également possible. En effet, il se trouve que certains avocats qui se trouvent être assez excellents n’ont pas toujours été très brillants dans leurs études classiques, alors que sur le terrain ils se trouvent être de très bons avocats. Si c’est votre cas, alors vous vous devrez de passer une formation qui aura une durée de deux ans. A la fin de la première et de la seconde année, vous vous devrez de réussir un examen réputé pour être particulièrement difficile. Néanmoins, c’est celui-ci qui vous permettra par la suite de continuer vos études d’avocat avec une première année dans le droit dans une licence, à moins que vous ne puissiez arriver directement dans la seconde année de la licence prévue si votre moyenne est assez haute.