Quand faut-il prendre un avocat spécialisé du permis de conduire ?

Parmi toutes les spécialités offertes aux avocats, certains d’entre eux ont choisi de se spécialiser en droit routier. Leur objectif est de défendre le droit des automobilistes et des motards, la plupart du temps avec l’intention de leur permettre de sauver leur permis de conduire après une infraction. Il existe en effet des moyens d’éviter le retrait de points ou la suspension du permis à travers des vices de procédure que les avocats spécialisés connaissent parfaitement. Certains en ont fait une véritable spécialité, comme Michel Benezra, un habitué des plateaux tv !

Choisir un avocat après un excès de vitesse

Le cas le plus couramment défendu par les avocats est bien entendu l’excès de vitesse et notamment ceux dus aux radars automatiques. Il ne s’agit pas des petits excès de vitesse inférieure à 40 km/h, pour lesquels le code de la route prévoit une simple amende forfaitaire de 135 € sera envoyée au conducteur. Il s’agit bien ici, des excès de vitesse plus important, au-delà des 40 km/h. Si vous êtes interceptés par les forces de l’ordre pour un excès de vitesse au-delà de cette limite, la police ou la gendarmerie peut choisir de procéder à la rétention de votre permis de conduire. En l’état la rétention de votre permis reste temporaire. C’est une mesure dont la durée ne peut pas excéder 72 heures. Pendant cette durée, le dossier est transféré à la préfecture et c’est à la commission préfectorale de juger de l’infraction et de décider d’une suspension administrative. Si tel est le cas, cette suspension a une durée de six mois ou de 12 mois en cas d’alcoolémie, qui peut être renouvelable. Le dossier est alors transmis au tribunal correctionnel et c’est dans ce cas de figure qu’un avocat spécialisé vous sera utile. L’avocat spécialiste du droit routier sera, dans le cas d’un grand excès de vitesse, vous orientez afin de contester le délit ou la contravention que vous avez reçue. En prenant votre défense, il peut vous permettre d’éviter la perte de points la confiscation du véhicule ou même le retrait de permis.

L’intervention d’un avocat pour retrait de permis

Il existe plusieurs situations pour lequel vous avez pu subir un retrait de permis : une suspension administrative, décidée par une commission préfectorale ou une suspension judiciaire, qui est généralement la suite d’une suspension administrative et qui est prononcée par un juge. Le dernier cas est celui de l’invalidation du permis de conduire. C’est invalidation survient à la suite d’infractions commises qui ont eu pour résultat de supprimer tous les points de votre permis. Le capital : de votre permis étant à zéro, vous devrez repasser le permis en vous inscrivant dans une auto-école après avoir respecté un délai de six mois dans le cadre d’une première invalidation ou un délai de cinq ans pour une récidive. Pour ces cas de figure, l’intervention de l’avocat peut également être décisive et permettre la limitation voire l’annulation des sanctions prononcées par le tribunal. Il peut aussi convaincre les juges de vous délivrer un permis blanc. Ce type de permis est accordé à la suite d’une suspension judiciaire afin que le contrevenant puisse conserver une activité professionnelle.