Les avocats au cœur des cyberattaques

DarkWeb : le supermarché des e-mails

Les chiffres sont tombés : plus de 800 millions d’adresses e-mail sont en circulation sur le Darknet. Ces pirates profitent de certaines failles de sécurité pour récupérer les informations confidentielles des internautes.

Les cibles favorites des ces cyber criminels sont les professionnels avec une adresse email générique.

Les avocats au cœur des cyberattaques

En effet, c’est avec les pros que les pirates ont le plus de chance de trouver des informations monétisables qu’ils pourront ensuite revendre sur le web.

Un exemple concret

Sur le Darknet, les numéros de carte bleue d’un avocat se vendent environ 6 fois plus chers que ceux d’un particulier. Il en va de même pour les accès Amazon d’un entrepreneur ou encore les codes d’accès à la banque d’un médecin.

Lors de notre enquête, nous avons rencontré Marlène. Son prénom à été changé pour le témoignage. Elle a préféré garder l’anonymat après avoir perdu 35 % de ses clients et frôlé la radiation du Barreau.

« J’ai toujours été à l’aise avec Gmail. J’avoue ne pas m’être posée plus de questions que cela lorsque je me suis lancée. J’avais besoin d’un e-mail accessible sur mon ordinateur et sur mon mobile, car notre métier demande de la réactivité. »

« En novembre 2018, j’ai constaté des mouvements bancaires anormaux. J’ai alors appelé mon banquier pour faire opposition à toutes mes cartes bleues. Quelques jours plus tard, je me suis rendue compte que mon compte Gmail avait été piraté. »

(Elle n’arrive plus à retenir son émotion et se met à pleurer.)

« La suite fut une dégringolade. Des dossiers de clients extrêmement confidentiels ont été divulgués. J’ai perdu la confiance des mes meilleurs clients. J’ai même pensé à une reconversion professionnelle. »

Classement des comptes les plus piratés

Sur les 800 millions d’adresses en vente sur le Darkweb, on estime que :

  • 500 millions sont des adresses Gmail
  • 150 millions des adresses Hotmail
  • 100 millions des adresses Yahoo

De plus, une adresse Gmail a trois fois plus de chance d’être piratée si elle contient le nom de la profession dans l’email.

Les professions les plus touchées sont les suivantes :

  • avocat
  • expert-comptable
  • médecin

Les cybercriminels sont des experts de la DATA. Ils savent donc cibler leurs victimes, en fonction de leur pouvoir d’achat.

Philippe, un expert de la brigade anti-cybercriminalité, nous explique :

« Le piratage n’est pas sans risque. La police nationale a créée une section spéciale pour lutter contre la cybercriminalité. »

Il poursuit :

« Mais le cybercriminel n’est pas un délinquant comme les autres. Il est en général très malin. Il va donc s’attaquer aux individus les plus vulnérables avec le pouvoir d’achat le plus important. Il limite ainsi son risque et optimise son gain potentiel. »

« Nous développons des techniques de plus en plus avancées pour les attraper. »

Problème : certains de ces cybercriminels sont des génies du net et ont toujours un coup d’avance.

Vers une sécurisation

Nous avons rencontré un expert en cybersécurité. Il vous livre quelques-uns de ses meilleurs conseils en exclusivité pour vous protéger des pirates du net :

  1. Posséder son propre nom de domaine : [email protected]
  2. Utiliser un mot de passe de haute sécurité, en passant par un générateur de mot de passe
  3. Ne pas écrire son mot de passe sur son téléphone ou sur un carnet de notes

Si vous exercez une activité qui implique l’accès à des informations confidentielles, il est essentiel de faire un point sur votre cyber-sécurité. En effet, les conséquences d’un piratage peuvent être désastreuses et le nombre de piratages est en croissance.