Un Bon Avocat

Quand faire appel à un avocat ? Quand faire appel à un conseil juridique ?

Les pensées se figent souvent sur l'idée que l'on a recours à un avocat pour défendre nos intérêts au cours d'un procès. Le rôle de l'avocat ne se limite pas seulement à ce stade. Selon, les circonstances qui se présentent, l'homme de loi peut intervenir avant même qu'un problème ne surgisse. Il peut être consulté pour rédiger un contrat ou un statut de société, un geste préventif pour éviter des contentieux souvent coûteux.
Comme le droit est un concept qui évolue et qui est assez complexe pour les non-initiés, l'avocat peut jouer un rôle d'assistant juridique en apportant des conseils à ses clients sur toutes les questions juridiques, quel que soit le domaine, du moment que cela relève de ses compétences. Dans ce cas, il peut intervenir au côté d'un partenaire juridique comme le notaire ou l'huissier ou encore auprès d'un autre professionnel comme l'expert-comptable. Les services de conseils de l'avocat permettent ainsi aux clients d'éviter les procès et donc d'économiser en temps et en argent.
Par ailleurs, cet auxiliaire de justice peut intervenir lorsqu'un problème apparaît. C'est dans cette conjoncture qu'il joue le rôle d'un médiateur, d'un négociateur afin de trouver des solutions à l'amiable.

Qu'est-ce que le barreau ?

La plupart des professions sont régies par des réglementations qui leur sont propres. Ici, l'ordre professionnel des avocats est appelé le barreau. Cet organisme regroupe les hommes et les femmes de loi d'un territoire donné. Le rôle premier du barreau est de veiller à ce que chacun de ses membres respecte la déontologie du métier.
Afin qu'un postulant au poste d'avocat puisse s'intégrer dans un barreau, il doit être titulaire d'un master en droit ou d'un diplôme équivalent et doit passer l'examen d'entrée à l'école des avocats ou EDA en France.
Après sa sortie officielle, l'avocat doit honorer quelques obligations comme le fait de déclarer son activité auprès du centre de formalités des entreprises, de trouver et fixer son domicile afin d'être affecté à un barreau. À noter qu'il existe un barreau auprès de chaque Tribunal de Grande Instance. En France métropolitaine, on recense 164 Tribunaux de Grande Instance, donc 164 barreaux. Voilà pourquoi, on dit « Barreau de Paris » ou encore « Barreau de Toulouse ».
Le barreau est présidé par le bâtonnet qui est élu pour deux ans par ses confrères. Il a la charge de faire respecter la discipline et de résoudre les conflits entre les avocats rattachés à un même barreau. Il peut arriver qu'un litige se produise entre un avocat et son client, par exemple, sur la fixation du montant des honoraires. Le bâtonnet peut alors intervenir pour régler le différend.

Quels sont les différents types d'avocat ?

L'étendue des affaires juridiques étant impressionnante, il n'est pas possible pour un avocat de s'occuper de toutes les affaires qui se présentent. Afin qu'il puisse se forger une bonne réputation, il doit se focaliser sur au moins une spécialité. Ainsi, l'élève en droit souhaitant devenir avocat doit dès ses premières années d'étude se choisir une spécialité. Généralement, il a le choix entre la branche publique et la branche privée, mais le schéma s'annonce encore dense une fois qu'il arrive à l'échelon supérieur.
Voilà pourquoi on peut trouver des avocats spécialisés dans le Droit Civil incluant la défense des intérêts des personnes et de leurs patrimoines, la défense des droits de la famille. L'avocat du Droit Civil est à même de s'occuper des affaires liées aux biens de son client ou encore des affaires sur la succession. Les affaires touchant les contrats entre particuliers relèvent aussi du ressort de l'avocat du Droit Civil.
Certains avocats se lancent dans des options plus précises comme le droit de la santé, le droit du travail, le droit du dommage corporel ou encore le droit de la propriété intellectuelle.
Les personnes morales de droit privé font souvent appel à des avocats dans le droit des affaires ou le droit des sociétés pour s'occuper de leurs paperasses ou prévenir des éventuels litiges.
Un avocat spécialisé dans les droits des garanties, des sûretés et des mesures d'exécution peut prendre en charge les problèmes liés au droit du crédit et de la consommation.
Les étrangers souhaitant acquérir une nouvelle nationalité ou les nationaux qui rencontrent des problèmes de nationalité à l'étranger peuvent recourir à un avocat du Droit des étrangers et de la nationalité. Mais lorsqu'un problème touche un élément autre que la nationalité, par exemple, un contrat effectué à l'étranger, c'est à l'avocat international de s'en charger.
Il arrive qu'un avocat choisisse de se spécialiser dans le Droit Pénal. Les avocats ayant opté pour cette branche ont pour rôle de conseiller, d'assister et de représenter les clients lorsque ceux-ci sont mêlés à des affaires de délits ou de crimes.
Un avocat peut également s'intéresser exclusivement sur le droit fiscal et le droit douanier pour les questions relatives à l'impôt sur toutes ses formes.
L'avocat se doit d'être compétitif et toujours à jour, voilà pourquoi de nouveaux métiers d'avocat ont vu le jour. S'agissant entre autres de l'activité de l'avocat fiduciaire, du rôle de l'avocat dans les affaires touchant aux nouvelles technologies, à l'informatique et à la communication.

Comment choisir votre avocat ?

Il est assez difficile de trouver la personne de confiance qui se soucie réellement de l'intérêt personnel du client. Outre, le diplôme, voici quelques critères à retenir lorsqu'on est amené à choisir un avocat.
  • sa spécialité : le justiciable aura plus de chance de remporter une affaire ou de voir ses droits défendus en choisissant un avocat spécialisé.
  • sa disponibilité : il vaut mieux confier son dossier à un avocat plus disponible et par la même occasion plus attentionné afin d'éviter les problèmes de défaillance ou de négligence de la part de celui-ci.
  • sa capacité d'adaptation : comme il est impératif d'expliquer l'ensemble des tenants et aboutissants d'une affaire, le client doit être à l'aise avec son avocat pour que le courant passe.
  • ses honoraires : selon la nature de l'affaire, les honoraires de l'avocat varient. Il suffit alors de comparer les honoraires suivant la spécialisation. Le client peut toujours demander un devis dès la première consultation. Dans certains cas, il arrive que l'avocat accepte une aide juridictionnelle de la part de l'État. On peut étudier cette option lorsqu'on choisit son avocat.
Changer son avocat est toujours envisageable dans le cas où les services du précédent n'ont pas été satisfaisants.

Comment éviter de payer trop cher ?

Bien que les avocats soient libres de fixer leurs honoraires, ils sont soumis à des règles contraignantes les obligeant à modérer leurs tarifs.
Toutefois, le métier pousse certains avocats à diversifier leur mode de facturation. Il faut se méfier par exemple de la facturation à l'heure. Une fois que l'on connaît le tarif, il faut entendre qu'il comprenne bien toutes les taxes.
Pour doubler de vigilance, l'on doit exiger d'un avocat une convention d'honoraires, un contrat qui fixe le tarif convenu, mais aussi les termes indiquant les modalités de paiement ou encore les avances. Il en est de même lorsque l'avocat propose à son client de recevoir une rémunération selon le résultat du procès.
Pour une entreprise ou encore une collectivité qui est exposée régulièrement à des affaires juridiques, la formule de l'abonnement est une option de facturation raisonnable, à condition d'évaluer le nombre de dossiers et de diligences pouvant être confiées à un avocat.
En allégeant les tâches d'un avocat, on peut prétendre à des réductions d'honoraires lorsque le tarif de l'avocat n'est pas forfaitaire. Le client peut alors exposer clairement ses besoins, préparer et bien ranger son dossier. Le fait de répondre vite aux questions posées par l'avocat contribue également à alléger ses tâches.
Enfin, au risque de paraître comme un client difficile, il faut éviter de changer constamment son avocat.

Quelles sont les sources principales d'informations (portail, annuaire, etc.) ?

Dans les pages jaunes certes, mais la perle rare se déniche autrement. Il est possible avant tout de consulter la liste des avocats opérant dans la région au tribunal d'instance de la ville, auprès de la mairie, mais également sur le site internet du Barreau concerné.
Un coup d'œil sur le site annuaire-des-avocats-de-france.fr permet aussi de trouver rapidement et facilement un avocat proche du client et selon sa spécialité. Encore plus instructif, le site cherche1avocat.com permet non seulement de trouver le professionnel idéal, mais aussi de voir sa fiche complète détaillant ses coordonnées et son domaine d'activité.
Pour s'informer davantage sur le métier d'avocat, le site du Conseil National des barreaux cnb.avocat.fr est très riche en informations.